Petit Poilu contre les stéréotypes de genre

petit-poilu-15

« Il est petit, il est Poilu, c’est Petit Poilu ! »

Je vous parlais déjà de lui il y a 4 ans et depuis il a continué son chemin et vécu plein d’autres aventures… La dernière est cependant particulière et méritait bien un nouveau billet.

En ces temps où les stéréotypes de genre et la façon de les aborder avec les enfants fait polémique, le dernier album de Petit Poilu met les pieds dans le plat et c’est, je trouve, une très bonne initiative !

Dans « L’expérience extraordinaire » il y a une première particularité que repéreront tout de suite les habitués : sur la première page, où rituellement Petit Poilu se réveille et se prépare pour aller à l’école, c’est cette fois-ci son papa qui gère ce moment. Bon OK, les tartines sont un peu trop grillées quand même, les stéréotypes ont la vie dure, même ici… Lire la suite

LE MYSTÈRE DU CALENDRIER DU DRAGON

Cette situation est née dans le cadre de Museomix auquel j’ai eu la chance de participer. Mon équipe a à cette occasion créé un parcours à la recherche des dragons dans le musée des Arts Décoratifs pour les enfants.

Vous trouverez sur ce site le descriptif de ce travail. En voyant cette œuvre, je n’ai pas pu m’empêcher de la transformer en situation problème !

La description donnée par le musée est la suivante :
Cadre en bronze en forme de fenêtre gothique à double ogive, terminés à la partie supérieure par un galbe muni d’un anneau entre deux pinacles et à la partie inférieure par un cul de lampe orné de deux dragons ; contient un calendrier mensuel. France 1835/1850. 

 
Lire la suite

LES CRAPUS ET LES CRAPUSES…

Image ©2008-2011 ~amarie600

Principe : 

À partir d’un texte sans sens mais comportant toutes les marques grammaticales, faire un état des lieux des connaissances des élèves en grammaire (classes et fonctions).

Cette situation inédite et déstabilisante permet de faire appréhender aux élèves que la grammaire est la « mécanique de la langue ».

Ce texte est le suivant :

Les crapus avaient boulissé les patounes, mais Traline les fridola. Alors crapus et crapuses lui chevirent des mantouves en ridulant vers la louparde. Enfin rapinée, Traline leur drava : «Vous m’embouquez, mais je vous patibulerai jusqu’à la garbelle !» Sur ces binets folicheux, elle rupa dans son pansart.[1]  Lire la suite

TWITTER AVEC DES ÉLÈVES

Ce diaporama a accompagné un exposé réalisé dans le cadre d’un cours de Master 2 sciences de l’éducation. Il a été préparé en collaboration avec des twitteurs et en utilisant Twitter. Il fait un état des lieux des pratiques enseignantes autour de l’utilisation de Twitter en classe (du CP à la Terminale).

Le site Twittclasses francophones de @TiceChampagnole répertorie toutes les expérimentations, donne les adresses Twitter des classes et des enseignants concernés, permet d’avoir un aperçu des tweets échangés et comporte des reportages.

Blogs

forum_enseignants_innovants_logo.jpgProjet retenu pour le Forum des enseignants innovants Roubaix 2009


ordinateurVous trouverez un article très complet sur ce travail paru dans la revue de l’EPI (association Enseignement Public & Informatique) ici.

 

Quand on doit aider des élèves de cycle 3 en difficulté importante de lecture, écrire un blog peut être un excellent moyen de travailler de façon motivante.

Pour ceux qui ne le connaissent pas je vous conseille vivement la lecture du texte d’Ouzoulias « 10 (bonnes) raisons de faire écrire pour enseigner la lecture ».

Bien entendu écrire un blog peut se faire dans le cadre d’un travail plus axé sur la production d’écrit.

Quels sont les avantages de cette situation de travail ?
Lire la suite

COACH COLLÈGE

En cette période de rentrée des classes, je recommande « Coach collège » des éditions Play Bac, à tous les parents de collégiens, et aux profs…

Ce livre est malin, bien fait, attractif avec plein de conseils pour travailler efficacement, d’astuces pour s’organiser, des clés pour comprendre les profs (!), pour mieux communiquer avec ses parents autour des résultats scolaires…

Le site associé, propose même d’imprimer des outils pour s’organiser dans la rubrique « à télécharger » j’aime particulièrement la feuille YakaCéfé.

Promis, je ne touche pas de Royalties mais je l’ai testé avec ma fille et l’utilise avec mes élèves de CM2.
 L’ouvrage n’a hélas pas été réédité en version papier mais on peut le trouver en version numérique ici.

Á PARTIR DU GÉNÉRIQUE DE DESPERATE HOUSEWIVES

Encore un travail très intéressant présenté au forum des enseignants innovants à Dax : une étude des œuvres utilisées dans le générique de la série américaine Desperate Housewives par Sylvie Anahory professeur de lettres modernes et d’histoire de l’art.

Tous les détails de ce travail sont disponibles dans cet article.

« DU PAREIL AU MÊME » sur les chemins de l’abstraction

David Hébert, maître spécialisé en RASED alsacien, a inventé « Le dictionnaire des pareils » plus spécialement conçu pour les élèves de maternelle et de CP.
 
Il s’agit d’une sorte de Catégo (imagier pour apprendre à catégoriser chez Hatier de Sylvie Cèbe, Jean-Louis Paour et Roland Goigoux) pour aider les élèves à accéder à l’abstraction tout en faisant énormément travailler l’expression orale.
 
Il présente succinctement son travail , en attendant de le partager de façon plus détaillée via un blog…
 

 
Cette démarche est très bien pensée, elle fait vraiment appel à l’intelligence des élèves et, de fait, a des effets globaux (langage, logique, notion de nombre, abstraction…).
 
Pour plus de détails sur la genèse et la conduite de cette démarche, rendez-vous sur l’excellent site du Café Pédagogique pour lire une interview exclusive de David !
 
Ce n’est pas pour rien que « Le dictionnaire des pareils » a obtenu un prix du public au forum des enseignants innovants à Dax.
 
Le Site Officiel

PETIT POILU

« Il est petit, il est poilu, c’est Petit Poilu ! »

Voici mon support favori pour travailler le langage avec mes élèves de maternelle et de CP.

Ces bandes dessinées, sans écrit, sont très bien faites car les illustrations sont claires et riches, on voit bien les différentes émotions des personnages.

Les histoires suivent toutes le même schéma : Petit Poilu se réveille, part pour l’école et en route rencontre … une sirène, un vampire, des cannibales … , il lui arrive un tas de choses incroyables puis il rentre chez lui avec un souvenir de son aventure. Les histoires sont gaies, les enfants les adorent, il y a beaucoup à dire sur ce qui se passe et sur ce qui pourrait se passer ensuite. Petit Poilu est très attachant et les élèves s’identifient volontiers à lui.

On peut voir les premières pages de chaque album en cliquant sur les titres.

Pour découvrir comment Petit Poilu participe au combat contre les stéréotypes de genre, voir ce billet.