Ébauche de projet pour un TwittMOOC

medium_8476805037Alors voilà, je me suis inscrite au MOOC eLearn² par curiosité, parce que les enjeux du e-learning m’intéressent, parce que dans le cadre de mon travail au syndicat je vais être amenée à analyser ce qui se passe sur la plateforme M@gistère… et je pensais au départ rester confortablement dans une posture d’observatrice sans vraiment mettre les mains dans le cambouis, puisque pour le moment je n’ai pas d’élèves au quotidien (c’est une bonne excuse, hein ?).

Et puis voilà, une chose en entraînant une autre, plus la croyance forte qu’on apprend vraiment en faisant (et l’incitation bienveillante de Christophe Batier) j’ai décidé de me lancer dans un projet “pour de vrai”. Mais sans élèves et avec un emploi du temps plutôt très rempli, pas simple de trouver quelque chose qui soit à la fois réalisable et suffisamment motivant.

J’ai donc cherché quels sont mes domaines d’expertises et les besoins d’apprenants pouvant s’y rattacher. Une évidence Twitter ! Je suis une utilisatrice massive de Twitter : pour m’amuser, passer le temps dans les transports en commun, m’informer, échanger en réseau, travailler, me motiver, partager mes passions, mon optimisme et mes indignations aussi parfois… Lire la suite

INTERVIEW SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

1. Bonjour Stéphanie de Vanssay, vous êtes professeur des écoles depuis 1995. Quelle est votre expérience personnelle et professionnelle des réseaux sociaux ? Que vous ont-ils apporté dans votre vie professionnelle et personnelle ?

Bonjour, je suis présente sur les réseaux sociaux depuis deux ans pour Facebook et depuis un an pour Twitter. Ma présence sur ces réseaux est essentiellement professionnelle, ils me permettent d’échanger avec d’autres enseignants et de faire une veille pour me tenir au courant de ce qui se passe dans le monde de l’enseignement. C’est aussi et surtout un moyen pour moi de satisfaire ma curiosité, ma soif d’apprendre et un excellent moyen d’agrandir le cercle de mes contacts, y compris dans la vie réelle ; je ne compte plus le nombre de personnes rencontrées suite à des contacts virtuels.

2. Quand on évoque les réseaux sociaux, on pense tout de suite à Facebook. Pourtant, ce n’est pas le réseau social le plus utilisé dans le cadre scolaire ? Pourquoi, à votre avis ?

Je ne suis pas sûre que Facebook ne soit pas le plus utilisé, beaucoup d’enseignants de collège et lycée s’en servent pour communiquer avec leurs élèves. Par contre ce choix est délicat car les élèves l’utilisent déjà à titre personnel, je pense que c’est notamment pour cette raison que de nombreux enseignants ont plutôt choisi Twitter pour une utilisation pédagogique.

Lire la suite sur le site Numéricole

 

 

UNE SEMAINE AVEC LES TWITTCLASSES

En congé formation cette année, je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur pour rédiger un mémoire de recherche et j’en profite pour suivre de près les enseignants qui utilisent Twitter avec leurs élèves, cela pourrait être un travail à temps plein tellement il se passe de choses ! En voici un petit aperçu, très incomplet…

Lire la suite sur le site de l’École Numérique…

COMING OUT !

Comment ai-je pu en arriver là ? C’est un fait : je suis de plus en plus souvent connectée sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter ne sont plus seulement des rendez-vous quotidiens, je les fréquente dès que j’ai un moment, j’y passe même parfois la soirée entière. Me voilà dépendante, désocialisée, perdue dans le virtuel, enfermée dans un tête à tête malsain avec mon ordinateur et mon smartphone ! Je devrais avoir honte, trouver la volonté de m’en sortir ! Et bien non ! Pas du tout, bien au contraire !

En ce moment même, j’écris cet article dans un train qui m’emmène à Rennes pour rencontrer IRL (In Real Life) Caroline, une « amie Facebook » avec laquelle j’échange depuis deux ans. Elle est maître E en RASED comme moi, nous nous sommes rencontrées via nos blogs et retrouvées sur Facebook. Au fil des échanges nous nous sommes découvert de nombreux points communs, avons partagé des idées et des ressources pour mieux travailler avec nos élèves… et me voilà devenue « l’invitée surprise » de la fête de ses 40 ans ! Et ce n’est pas un cas isolé, depuis que je fréquente ces lieux de perdition que sont les réseaux sociaux, je n’ai jamais rencontré autant de collègues de tous horizons dans la « vraie vie ». Ces outils me permettent d’échanger au quotidien avec une salle des maîtres/des profs à la fois idéale et élargie. J’y côtoie des enseignants de tous niveaux, de différentes disciplines, de toute la France et d’ailleurs (des belges, des québécois). On discute, on partage notre travail, nos réflexions et nos doutes, on se pose des questions, on collabore, on se tient au courant des derniers articles intéressants et on s’amuse aussi. Finalement je gagne un temps fou, si j’ai besoin d’une ressource ou d’une référence, mon réseau répond de façon beaucoup plus pertinente et efficace qu’un moteur de recherche, il n’est pas algorithmique mais humain et c’est quand même un avantage appréciable.

C’est aussi grâce à ma présence sur les réseaux sociaux que l’on m’a demandé d’écrire cet article, que j’ai eu l’occasion de passer sur France Info pour parler de Twitter, que j’ai participé à la fondation d’une toute nouvelle association d’enseignants ē.l@b, que j’ai assisté à de nombreux colloques, que l’on commence même à me solliciter pour faire des interventions sur mon travail auprès des élèves en difficulté. Tout cela dynamise ma vie professionnelle pour le plus grand bénéfice de mes élèves.

Je sais, vous allez me dire : « oui mais, tu n’as pas peur de divulguer ainsi des informations sur toi, c’est dangereux… » Et bien non, je n’ai pas peur, ce que je diffuse je le choisis, si je n’ai pas envie que l’on connaisse ma vie privée je n’en parle pas, et je considère ces lieux comme des lieux publics (même si je choisis la confidentialité dans mes paramètres, je la sais très relative) je fais donc attention à ce que j’y dis tout simplement.

N’ayez pas peur d’essayer, vous n’avez rien à perdre et tout à y gagner… Inscrivez-vous, observez, échangez et vous verrez bien ce que vous pouvez y apporter et y trouver. Et puis, quand vous serez à l’aise sur les réseaux sociaux, pourquoi ne pas rejoindre les enseignants, de plus en plus nombreux, qui les utilisent avec leurs élèves ? Là encore, il y a tout un éventail de possibilités très intéressantes à explorer.

Pour vous lancer et commencer à vous constituer un réseau n’hésitez pas à me retrouver sur Facebook et Twitter.

A bientôt ?

TWITTER AVEC DES ÉLÈVES

Ce diaporama a accompagné un exposé réalisé dans le cadre d’un cours de Master 2 sciences de l’éducation. Il a été préparé en collaboration avec des twitteurs et en utilisant Twitter. Il fait un état des lieux des pratiques enseignantes autour de l’utilisation de Twitter en classe (du CP à la Terminale).

Le site Twittclasses francophones de @TiceChampagnole répertorie toutes les expérimentations, donne les adresses Twitter des classes et des enseignants concernés, permet d’avoir un aperçu des tweets échangés et comporte des reportages.

TWITTER EN CLASSE POURQUOI PAS ?

Tout d’abord qu’est-ce que Twitter ?

Twitter est un outil de réseau social et de microblogage qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, de 140 caractères maximum, appelés tweets (« gazouillis »), par Internet. (d’après Wikipédia)

La première chose à faire est de se créer un compte et d’expérimenter par soi-même comment cela fonctionne. Je me suis lancée il y a peu mon compte est @2vanssay, vous pouvez aussi y accéder en cliquant sur l’oiseau qui est en haut à droite de l’écran.

Pour débuter vous trouverez un mode d’emploi là :

Que peut-on faire avec Twitter ?  Lire la suite