Le TwittMOOC a été retenu pour une présentation au colloque PédagoTICE 2015 à Toulouse.

Voici la vidéo de mon intervention :

…ainsi que le diaporama de la présentation et le texte paru dans les actes du colloque :

RÉSUMÉ

Le TwittMOOC est un MOOC qui propose à tout débutant sur Twitter d’apprendre à tweeter en tweetant. Ce MOOC est immersif, participatif et collaboratif. Au delà des aspects techniques assez faciles à maîtriser, il s’attache à permettre à chacun de découvrir les usages possibles de Twitter et de développer ceux qui conviennent à ses envies et ses besoins, personnels et/ou professionnels.

Créé de façon artisanale, sans appui sur une institution, ce MOOC s’est construit au fil de l’eau dans le cadre du MOOC eLearn² et avec les apports successifs de ses participants.

1. INTRODUCTION

L’idée de ce projet a vu le jour grâce au MOOC eLearn² « Se former en ligne pour former en ligne » proposé conjointement par l’université Claude Bernard Lyon 1 et l’université catholique de Louvain que j’ai suivi entre novembre 2013 et mai 2014.

Pensant au départ suivre ce MOOC sans trop m’y impliquer, surtout à des fins d’information personnelle, je me suis prise au jeu et devais avoir un projet de cours en ligne à élaborer pour pouvoir m’investir et mettre en œuvre les différentes étapes du MOOC eLearn². Disposant de peu de temps il me fallait trouver un projet réaliste, utile et suffisamment motivant.

J’ai donc cherché quels sont mes domaines d’expertises et les besoins d’apprenants pouvant s’y rattacher. Twitter s’est imposé comme une évidence : je suis une utilisatrice massive de ce réseau social pour m’amuser, passer le temps dans les transports en commun, m’informer, échanger en réseau, travailler, me motiver, partager mes centres d’intérêt… Je constate par ailleurs que pour beaucoup de personnes, démarrer sur Twitter est difficile au premier abord car il faut du temps et de la persévérance pour comprendre ce qui s’y passe et les usages que l’on peut en faire.

Créer un MOOC permettant d’apprivoiser Twitter en étant accompagné a donc été mon projet dans le cadre d’eLearn², l’idée du TwittMOOC était née.

2. DÉROULEMENT DU PROJET

2.1 Objectifs et méthodologie de mise en œuvre : la vision du pédagogue

Le TwittMOOC s’adresse à ceux qui ont envie de se lancer sur Twitter mais s’y sentent perdus, ne savent pas quoi y faire et n’osent pas interagir.

Pour mener à bien ce projet de façon économique en temps et en énergie, je me suis appuyée sur les éléments suivants :

  • – suivre pas à pas les propositions d’eLearn² pour penser le projet étape par étape
  • – me lancer seule dans le projet mais en m’appuyant sur les gens de mon réseau Twitter pour tester les propositions et participer en tant que tuteurs
  • – créer un MOOC qui me ressemble, dans la lignée d’ITyPA : expérimental, collaboratif, ouvert aux initiatives, ludique mais où on apprend vraiment
  • – ouvrir très rapidement le TwittMOOC, bien avant qu’il ne soit finalisé, pour l’élaborer en situation avec l’aide des premiers participants

Le TwittMOOC s’adresse à des personnes d’horizons divers, souhaitant s’initier à Twitter ou se perfectionner pour des raisons d’ordre personnelles et/ou professionnelles. Il devait donc répondre aux critères suivants :

  • – être une expérience immersive, pour apprendre à tweeter en tweetant
  • – être motivant et ludique tout en apportant de vraies compétences
  • – permettre de s’inscrire à tout moment sans attendre la “prochaine session”
  • – être très modulable et adaptable aux besoins et profil de chacun
  • – proposer avant tout une expérience humaine pour saisir le potentiel relationnel de Twitter

Ce MOOC se déroule donc essentiellement sur Twitter avec juste un blog où sont hébergés les contenus et propositions pédagogiques. Il s’appuie sur des défis à relever, le plus souvent avec une forte dimension ludique, que l’on peut aborder à son rythme et dans l’ordre qui nous convient. Un carnet de bord et des badges permettent de construire et visualiser sa progression dans la maîtrise des usages de Twitter.

L’accueil des nouveaux, les conversations, l’échange de contenus et les questions/réponses sont au cœur du MOOC en plus des défis. Un point hebdomadaire sur Twitter permet de récapituler et rendre visible une partie de ce qui s’est passé sur le TwittMOOC pendant la semaine écoulée.

Tous les deux-trois mois environ, un rendez-vous est fixé sur Twitter pour faire un point d’étape auquel tout le monde est convié : participants, tuteurs et même observateurs. A cette occasion sont abordés les sujets suivants : ce que chacun apprécie dans le TwittMOOC, ce qui manque et les idées d’amélioration. Suite à ces points d’étape sont créés ou modifiés des éléments du TwittMOOC et de nouveaux billets de blogs sont rédigés.

À tout moment n’importe qui peut proposer un billet pour alimenter le blog du TwittMOOC, les billets peuvent porter sur un point technique, apporter un témoignage ou creuser un usage possible de Twitter… Début juin 2015 le blog comporte 131 billets d’une cinquantaine de contributeurs différents, quelques billets sont collectifs et on été rédigés en ligne sur des documents collaboratifs.

2.2 Objectifs et méthodologie de mise en œuvre : la vision du technologue

Ce MOOC étant géré entièrement de façon artisanale et bénévole il répond à un principe de frugalité. Il n’était en effet pas envisageable de me lancer dans une série de vidéos à tourner ou autres activités lourdes, chronophages ou coûteuses. Le MOOC est donc massivement interactif et contributif, pas seulement pour des raisons d’ordre pédagogiques, mais aussi pour ne pas donner de charge de travail imposée aux tuteurs et aux participants et pour qu’il reste raisonnable à gérer pour moi. Souvent la frugalité voulue par mon moi technologue a rejoint tout naturellement l’aspect massivement participatif voulu par mon moi pédagogue, ça tombait bien !

Quelques exemples :

  • – le blog est sous WordPress car c’est un type de blog que je connais bien
  • – pas de vidéos (juste une faite dans le cadre de eLearn²), ni de quiz
  • – des badges sont demandés suite à une auto-évaluation, je valide juste les demandes pour qu’ils soient vraiment attribués
  • – des solutions d’inscription au blog et d’attribution de badges via des plugins gratuits
  • – un tutorat uniquement réactif

Pour rester dans l’esprit du MOOC, les aspects technologiques doivent rester aussi simples que possible et être au service de l’expérience humaine de la participation au MOOC.

3. RÉSULTATS ATTENDUS

Après un un an et demi d’existence, le TwittMOOC qui a ouvert en janvier 2014, compte 318 participants et 61 tuteurs. La communauté ainsi formée est active et comporte classiquement son lot d’hyperactifs, de pro-actifs, de réactifs et d’inactifs. Il m’est difficile d’évaluer la proportion de participants inscrits qui ont trouvé ce dont ils avaient besoin dans le TwittMOOC et qui ont pu se familiariser suffisamment avec Twitter pour devenir des utilisateurs réguliers.

3.1 Quelques chiffres

Grâce à SocialBro, un outil dédié à l’étude des listes Twitter, j’ai pu réunir ces quelques éléments chiffrés le 24/05/2015 à un moment où la liste des participants au TwittMOOC comptait 311 membres :

  • – 90% des participants au TwittMOOC ont personnalisé leur avatar (c’est à dire qu’ils n’ont pas gardé l’œuf attribué par défaut au moment de l’inscription)
  • – 61% avaient tweeté durant la semaine précédente
  • – 54 % émettent plus de 2 tweets par semaine, 8 % plus de 5 tweets par jour
  • – 44 % ont entre 0 et 50 followers, 56 % en ont donc plus de 50, et 30 % entre 100 et 500

J’ai cherché des éléments de référence auxquels comparer ces résultats chiffrés, et je n’ai pas réussi à en trouver ; soit pas du tout, soit qui soient récents. Or les choses évoluent très vite sur Twitter, des chiffres datant de 3 ans par exemple ne sont plus du tout pertinents. Et puis, faut-il comparer la liste des participants au TwittMOOC à l’ensemble des twittos ? à l’ensemble des twittos français ? aux débutants ? à des listes pouvant être constituées de façon comparable, avec beaucoup d’enseignants par exemple ? Je mesure l’énorme travail qui serait nécessaire pour analyser ces résultats, trouver des chiffres fiables et récents auxquels les confronter, en tirer des conclusions… je n’ai pas le temps de le mener, ni les moyens car l’outil utilisé ici qui m’a bien facilité la tâche n’est gratuit que pour un essai de 15 jours !

3.2 Des résultats qualitatifs

En l’état actuel des choses, il est plus aisé d’évaluer l’efficacité du TwittMOOC par ce qu’il génère comme échanges, par ce qu’il apporte à chacun, par les traces qu’il laisse et les projets qu’il inspire. Je vois davantage le TwittMOOC comme un catalyseur, un ouvreur d’opportunités, une source d’inspirations… que comme un dispositif d’apprentissages mesurables.

Le TwittMOOC a contribué à l’écriture de la pièce «» qui traite de nos liens à l’heure du numérique (son auteur a découvert Twitter via le TwittMOOC), il a formé une formatrice de formation continue, il a fait dire récemment à une collègue professeure des écoles que le TwittMOOC avait marqué un tournant positif dans sa vie personnelle et professionnelle, il a inspiré la dynamique de DigitAll (un groupe non officiel de salariés d’entreprises publiques investissant Twitter via des événements) qui à son tour redynamise le TwittMOOC… tout cela, plus ce que j’oublie et ce que je ne sais même pas, me semble bien plus porteur que tous les chiffres et les interprétations que l’on pourrait en faire. Je mesure la chance que ce projet, artisanal qui n’est rattaché à aucune organisation, n’ait de comptes à rendre à personne et le temps de se développer sans pression ni contrainte…

Néanmoins je ne nie pas qu’avoir des éléments objectifs et concrets sur lesquels m’appuyer aurait un intérêt certain. Un tuteur du TwittMOOC, Guillaume Laurie, qui est développeur, prépare actuellement un outil qui permettra de suivre l’activité du TwittMOOC au long court afin de pouvoir suivre au moins son évolution.

4. CONCLUSIONS, IMPACTS ET PERSPECTIVES ATTENDUS

4.1 La vision du pédagogue

Ce projet m’apprend beaucoup sur les ingrédients nécessaires pour dynamiser une communauté : l’absence de pression et de contrainte, la valorisation des actions et initiatives, les rendez-vous réguliers, des activités ludiques et ambitieuses à la fois, la liberté et l’autonomie laissée aux participants. J’aimerais pouvoir prendre le temps d’étudier ces points de plus près et réfléchir aux conditions nécessaires à la réussite de ce type de projet. Je reste encore assez surprise du succès du TwittMOOC que j’avais anticipé bien plus modeste.

4.2 La vision du technologue

Dans le cadre du TwittMOOC, pourtant peu axé sur les aspects technologiques, les participants et les tuteurs apprennent beaucoup sur les aspects techniques de l’utilisation de Twitter mais aussi par extension d’autres outils comme IFTTT, Storify, GoogleDrive… au fil des besoins rencontrés.

Concernant la gestion du MOOC, malgré la frugalité des moyens mis en œuvre, je crains qu’un éventuel afflux massif d’inscriptions ne rende difficile la gestion du MOOC. En effet, j’accueille chacun individuellement et n’ai automatisé aucune procédure pour garder au maximum le contact avec chacun. J’ignore si je pourrai continuer à gérer seule ainsi les inscriptions si l’augmentation du nombre de participants s’accélérait.

5. REMERCIEMENTS

Je remercie le MOOC ITyPA qui a fortement inspiré ce projet, le MOOC eLearn² qui a permis sa genèse et enfin et surtout tous les membres du TwittMOOC qui le font vivre et évoluer chaque jour.

La liste des participants est consultable ici, celle des tuteurs .

6. RÉFÉRENCES / BIBLIOGRAPHIE

– MOOC ITyPA « Internet tout y est pour apprendre » : http://itypa.net/

– MOOC eLearn² « Se former en ligne pour former en ligne » : https://www.uclouvain.be/285508.html

– Blog du TwittMOOC : http://www.2vanssay.fr/twittmooc/

Categories: Vie du TwittMOOC

Leave a Reply