INNOVER, UNE ACTIVITÉ ORDINAIRE ?

De retour des journées de l’innovation à l’UNESCO, j’ai eu envie de publier ce travail réalisé l’an dernier dans le cadre du cours de Georges-Louis Baron que j’ai suivi en Master 2 sciences de l’éducation :

Introduction

Aujourd’hui des enseignants innovent notamment en utilisant les nouvelles technologies en classe. Certains font tweeter leurs élèves dès le CP, d’autres autorisent (voire incitent) des collégiens et des lycéens à utiliser en cours les ressources de leurs téléphones mobiles, des classes travaillent en réseaux à l’aide d’ordinateurs reliés entre eux et à Internet, d’autres encore s’aventurent à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs élèves ou investissent des mondes virtuels avec leurs étudiants. Des forums des enseignants innovants sont organisés chaque année en France, en Europe et même au niveau mondial pour faire connaître et valoriser ces innovations.

Ce phénomène n’est pas nouveau, les innovateurs ont toujours été présents dans la société en général et dans l’enseignement en particulier.

Mais qu’est-ce qu’exactement l’innovation ? Quels liens peut-il y avoir entre la recherche et l’innovation ? Qui sont les innovateurs ?  Continuer la lecture de INNOVER, UNE ACTIVITÉ ORDINAIRE ?

LA CLASSE OÙ JE ME SUIS ENNUYÉE…

Il y a quelques semaines, je suis allée passer deux jours dans une classe coopérative multi-âges dans les Corbières. Aller dans les classes j’en ai l’habitude, je suis maître E en RASED et suis amenée régulièrement à aller observer ou aider des élèves dans leur classe… Mais là j’avoue avoir été très étonnée !

Stéphanie Fontdecaba la maîtresse m’avait dit : “Tu verras c’est un joyeux bazar…”, avec 27 élèves allant du CE1 au CM2 je l’ai volontiers crue, et bien… pas du tout. Les élèves circulent certes, mais malgré l’encombrement de la salle cela se passe sans dommage ; ils parlent un peu certes, mais plutôt moins bruyamment que ce dont j’ai l’habitude et davantage au sujet du travail en cours ; il ne font pas tous la même chose en même temps certes, mais cela ne génère pas de désordre et chacun semble au clair avec ce qu’il a à faire ; parfois il y en a qui ne font rien certes, mais ils ne gênent pas les autres, soufflent, et reprennent d’eux-mêmes leur activité au bout d’un moment… Continuer la lecture de LA CLASSE OÙ JE ME SUIS ENNUYÉE…

UNE SEMAINE AVEC LES TWITTCLASSES

En congé formation cette année, je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur pour rédiger un mémoire de recherche et j’en profite pour suivre de près les enseignants qui utilisent Twitter avec leurs élèves, cela pourrait être un travail à temps plein tellement il se passe de choses ! En voici un petit aperçu, très incomplet…

Lire la suite sur le site de l’École Numérique…

L’HUMOUR Á L’ÉCOLE (-:

Aujourd’hui alors que je travaillais sur mon mémoire je me suis rendue compte que ce serait utile d’avoir une ou deux références sur l’utilisation de l’humour en classe pour étayer mon propos. Or je suis un peu dans l’urgence, ce n’est qu’un point de détail, je n’ai vraiment pas le temps de me pencher sur la question… En même temps ce thème est intéressant en lui-même et j’aimerais pouvoir le creuser à l’occasion.

En moins de cinq minutes je poste un message sur Twitter et un autre sur Facebook, et voilà quelques heures après tout ce que j’ai récolté : Continuer la lecture de L’HUMOUR Á L’ÉCOLE (-:

COMING OUT !

Comment ai-je pu en arriver là ? C’est un fait : je suis de plus en plus souvent connectée sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter ne sont plus seulement des rendez-vous quotidiens, je les fréquente dès que j’ai un moment, j’y passe même parfois la soirée entière. Me voilà dépendante, désocialisée, perdue dans le virtuel, enfermée dans un tête à tête malsain avec mon ordinateur et mon smartphone ! Je devrais avoir honte, trouver la volonté de m’en sortir ! Et bien non ! Pas du tout, bien au contraire !

En ce moment même, j’écris cet article dans un train qui m’emmène à Rennes pour rencontrer IRL (In Real Life) Caroline, une « amie Facebook » avec laquelle j’échange depuis deux ans. Elle est maître E en RASED comme moi, nous nous sommes rencontrées via nos blogs et retrouvées sur Facebook. Au fil des échanges nous nous sommes découvert de nombreux points communs, avons partagé des idées et des ressources pour mieux travailler avec nos élèves… et me voilà devenue « l’invitée surprise » de la fête de ses 40 ans ! Et ce n’est pas un cas isolé, depuis que je fréquente ces lieux de perdition que sont les réseaux sociaux, je n’ai jamais rencontré autant de collègues de tous horizons dans la « vraie vie ». Ces outils me permettent d’échanger au quotidien avec une salle des maîtres/des profs à la fois idéale et élargie. J’y côtoie des enseignants de tous niveaux, de différentes disciplines, de toute la France et d’ailleurs (des belges, des québécois). On discute, on partage notre travail, nos réflexions et nos doutes, on se pose des questions, on collabore, on se tient au courant des derniers articles intéressants et on s’amuse aussi. Finalement je gagne un temps fou, si j’ai besoin d’une ressource ou d’une référence, mon réseau répond de façon beaucoup plus pertinente et efficace qu’un moteur de recherche, il n’est pas algorithmique mais humain et c’est quand même un avantage appréciable.

C’est aussi grâce à ma présence sur les réseaux sociaux que l’on m’a demandé d’écrire cet article, que j’ai eu l’occasion de passer sur France Info pour parler de Twitter, que j’ai participé à la fondation d’une toute nouvelle association d’enseignants ē.l@b, que j’ai assisté à de nombreux colloques, que l’on commence même à me solliciter pour faire des interventions sur mon travail auprès des élèves en difficulté. Tout cela dynamise ma vie professionnelle pour le plus grand bénéfice de mes élèves.

Je sais, vous allez me dire : « oui mais, tu n’as pas peur de divulguer ainsi des informations sur toi, c’est dangereux… » Et bien non, je n’ai pas peur, ce que je diffuse je le choisis, si je n’ai pas envie que l’on connaisse ma vie privée je n’en parle pas, et je considère ces lieux comme des lieux publics (même si je choisis la confidentialité dans mes paramètres, je la sais très relative) je fais donc attention à ce que j’y dis tout simplement.

N’ayez pas peur d’essayer, vous n’avez rien à perdre et tout à y gagner… Inscrivez-vous, observez, échangez et vous verrez bien ce que vous pouvez y apporter et y trouver. Et puis, quand vous serez à l’aise sur les réseaux sociaux, pourquoi ne pas rejoindre les enseignants, de plus en plus nombreux, qui les utilisent avec leurs élèves ? Là encore, il y a tout un éventail de possibilités très intéressantes à explorer.

Pour vous lancer et commencer à vous constituer un réseau n’hésitez pas à me retrouver sur Facebook et Twitter.

A bientôt ?

TÉLÉPHONE MOBILE ET ÉCOLE : IRRÉCONCILIABLES ?

L’usage des téléphones mobiles perturbe la classe et déconcentre les élèves, c’est pour cela qu’en France, leur utilisation est le plus souvent interdite dans les établissements scolaires.

D’un autre côté, l’utilisation des nouvelles technologies à l’école est freinée par un problème de moyens ; équiper les établissements avec du matériel récent est très coûteux. De plus, quand le matériel est disponible, c’est souvent fastidieux pour les enseignants de devoir s’organiser pour réserver la salle informatique et cela interdit tout usage non programmé.

Alors pourquoi ne pas utiliser tout simplement ce que les élèves ont déjà en grande majorité avec eux ?

Lire la suite…

image : ©2010-2011 ~lgarsys

LA PROBLÉMATOLOGIE

Une passionnée de problèmes mathématiques comme moi ne pouvait qu’être intriguée par le titre de cet ouvrage de Michel Meyer.

Ce livre philosophique n’est pas facile d’accès mais il est très intéressant.

En voici une rapide présentation :

LES TOUJOURS OUVRABLES

« Les toujours ouvrables » est un blog BD très drôle tenue par Soph’, prof de Français. Vous y découvrirez Émilie, son élève fétiche, ainsi qu’une galerie de portraits savoureux.
 
Les situations sont cocasses, caricaturales, parfois cruelles mais… toujours drôles !
 
C’est un remède idéal, rire de ce qui parfois nous désespère, aide à prendre de la distance, à ne pas dramatiser.
 
Quand vous aurez dévoré le blog en entier vous pourrez vous régaler de ses deux albums, extrêmement réussis…
 
« The plus beau métier du monde » tomes 1 et 2, voici le teaser du tome 2 :